Facebook Jobs : utile dans une recherche d’emploi à l’étranger ?

Facebook a déployé sa fonctionnalité « Offres d’emploi » dans une quarantaine de pays, vous l’avez vue ? Si elle est récente en France, elle existe aux Etats-Unis et au Canada depuis un peu plus d’un an.

L’objectif affiché par le réseau, est de mettre en relation « des demandeurs d’emploi avec des entreprises proches de chez eux ». Des « entreprises locales » peuvent poster des offres d’emplois et permettre ainsi aux utilisateurs de postuler directement sur le réseau.

Mais dans le cadre d’une recherche d’emploi à l’étranger, avez-vous intérêt à l’utiliser ? et si vous êtes déjà à l’étranger ?

Comment ça marche ?

Sur l’accueil de votre compte Facebook, l’onglet « Offres d’emploi » est sur la gauche et il faut cliquer sur « Plus de » pour l’apercevoir.

Capture FB 1

En cliquant sur l’onglet, vous arrivez sur la page « Offres d’emploi » sur laquelle vous indiquez votre recherche ainsi que le lieu (dans un rayon de 150 kms maxi). Vous pouvez choisir le type d’emploi ainsi que le type d’industrie.

Capture FB 2

En France, les emplois sur Facebook sont généralement des emplois sans grande qualification. Encore qu’il y ait parfois d’heureuses surprises avec des offres dans la mode ou le marketing.

A l’étranger, la tendance n’est pas exactement la même. Tout dépend du pays. Ainsi, si je cherche un poste de Sales Manager à Singapour (Ville), l’offre est d’un niveau nettement supérieur.

Capture FB suite.PNG

Suivant le pays de vos voeux, vous avez donc tout intérêt à faire une recherche…

Et ensuite ?

En appuyant sur le bouton « Postuler maintenant » qui se trouve sous l’offre, vous devrez remplir le formulaire qui s’affiche et dans lequel vous entrerez brièvement vos expériences. Ici, pas de transmission de CV !

Le recruteur de son côté, reçoit votre candidature immédiatement et peut vous contacter comme il le souhaite (tél ou mail). Très probablement, il vous contactera via Messenger.

Dans certains pays, les cabinets de recrutement (y compris internationaux) postent sur Facebook, ça peut être l’occasion pour vous d’une conversation sur votre recherche.

Sachant qu’en 2018, 1,3 milliards de personnes utilisent Messenger chaque mois et que les entreprises s’y sont mises depuis plusieurs années (gestion de leur clientèle), il y a fort à parier que Messenger jouera un jour ou l’autre, un rôle dans vos futurs recrutements.

Et enfin ?

Et bien… c’est là que les problèmes peuvent commencer ! Sur Facebook, votre profil est en français et vous n’avez pas toujours mis vos publications en mode privée ? Voilà qui peut être délicat.

Vous pourrez y remédier notamment en travaillant à fond la rubrique « A propos » de votre profil Facebook (dont votre lieu de résidence et les lieux dans lesquels vous avez déjà vécu).  Vous essayerez ensuite de poster autant que possible dans la langue de votre pays de destination (ou en anglais).

Vous souhaitez peut-être savoir comment les recruteurs des USA, d’EMEA et d’Asie-Pacifique utilisent les réseaux sociaux et outils en ligne ?

Ou encore comment exploiter les pages des entreprises sur Facebook pour optimiser votre recherche ?

Bonne lecture !

 

 

Quand Bot le recruteur, entre en scène

Un jour, Bot sera le super héros du recrutement. 2017 est son année et il y a de fortes chances pour que vous l‘aperceviez pour la première fois, sous peu. Avec lui, fini les candidatures sans réponse, les processus d’embauche muets et les chargé(e)s de recrutement débordé(e)s. Il répondra à vos questions, orientera votre candidature et s’inquiétera même de votre moral. Bienvenue dans le monde de Bot !

Les (bonnes) raisons de trouver un emploi en Belgique

A un moment où des changements s’annoncent dans les visas et permis de travail (pour les non-ressortissants de l’UE) et où la Belgique toute entière, s’interroge sur son taux élevé d’emplois vacants, il est bon de rappeler aux francophones et notamment aux Français, que la Belgique est une destination internationale …

Tendances mondiales de la mobilité internationale

La Chine en destination clé dans les cinq prochaines années

Une étude lancée par Axa et menée auprès de 250 entreprises dans 8 pays et 372 travailleurs expatriés, donne un nouveau classement des intentions des entreprises concernant la mobilité de leurs salariés.

Réussir sa recherche de Volontariat (V.I.E ou V.I.A) – Interview de Louis au Japon

japan-1414761_640Une histoire récurrente parmi les candidats au V.I.E est que beaucoup font finalement un V.I.A ou sont embauchés en contrat local. Le dénominateur commun de tous les candidats, quel que soit leur contrat, est une détermination sans faille à travailler dans le pays de leur choix… Voici l’exemple de Louis. Après des études d’ingénieur à l’INSA de Lyon, Louis est parti en Volontariat à Tokyo. Il est actuellement au CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives). Trouver un travail au Japon n’est déjà pas donné à tout le monde mais partir dans ce pays en volontariat tient presque du miracle.. !

Perspectives 2016 sur la recherche d’emploi à l’international et l’expatriation

smartphone-1445489_640Cooptation quand tu nous tiens…

La cooptation dont la cote est montante, va rester une tendance « essentielle et durable dans les recrutements ». Sur l’étude de LinkedIn, elle apparaît nettement : entre 2014 et 2015, les recrutements à l’issue d’une cooptation ont doublé dans certains pays (aux USA et en Chine)

Facebook dans la recherche d’emploi à l’international : astuces et nouveautés

Dans un article précédent, j’avais souligné que si vous êtes jeune diplômé notamment, vous avez intérêt à orchestrer vos recherches d’emploi en tenant compte des pages carrières des entreprises sur Facebook. Aujourd’hui, des changements sont en cours et Facebook indique ouvrir la recherche aux publications publiques, ce qui va faire de lui un moteur de recherche au même titre que google. Il s’agit d’un changement majeur et il y a fort à parier que les entreprises vont rapidement saisir ce que ces changements peuvent leur apporter en termes de clients mais aussi de candidats…

Améliorer ou conserver votre niveau d’anglais

L’anglais n’est pas votre langue de travail ou ne l’est plus ? Ou bien vous trouvez que votre cadre professionnel ne permet qu’une pauvre pratique répétitive de cette langue ? Ou encore vous avez l’impression générale que votre niveau d’anglais baisse lentement mais sûrement ? Conférences en ligne, rencontres IRL (In Real Life), podcasts et même karaoké, des moyens plus ingénieux les uns que les autres sont développés sur le web. Suivant ce que vous souhaitez, voici une sélection d’outils gratuits que j’ai testés, une sélection d’outils payants pour un travail plus en profondeur et tous les renseignements nécessaires pour passer le Toeic si d’aventure vous décidiez de vous lancer… 

Informaticiens français : TechMeAbroad ouvre ses portes

Julien Barbier, co-fondateur de while42, le réseau international des informaticiens français, lance TechMeAbroad.com depuis San Francisco, afin d’aider les membres de while42, mais plus globalement tous les développeurs, devops et administrateurs système du monde, à trouver un travail à l’étranger.

Aujourd’hui aucun pays ne forme assez d’ingénieurs informaticiens pour ses propres besoins. Par conséquent, les startups et entreprises tech sont obligées de recruter à l’international pour trouver les talents dont elles ont besoin pour supporter leur croissance. TechMeAbroad.com répond donc à ce besoin grandissant des startups tech de la Silicon Valley et des entreprises du monde entier qui jusqu’ici n’avaient aucun outil adéquat.

Comment les recruteurs des USA, d’EMEA et d’Asie-Pacifique utilisent les réseaux sociaux et outils en ligne

Lorsque les candidats s’interrogent sur leur visibilité ainsi que sur les façons d’entrer en contact avec des recruteurs internationaux, la question est de savoir comment les recruteurs travaillent. Deux études parues cet automne, peuvent être l’occasion de faire le point sur la façon dont les recruteurs utilisent les réseaux sociaux et outils en ligne dans le monde.

L’édition 2014 du « Global Sourcing Survey », réalisée par Alexander Mann Solutions et Social Talent, a interrogé 328 recruteurs* mondiaux, sur leurs façons de faire. Les résultats sont regroupés en 3 zones géographiques : Amérique, EMEA et Asie-Pacifique.