Prendre un poste de direction au Cambodge ? [Interview]

En matière de recherche d’emploi à l’étranger, rien ne vaut le partage d’expériences et l’opportunité d’élargir son réseau. C’est pourquoi nous publions régulièrement des témoignages. Aujourd’hui, place à la recherche d’emploi au Cambodge !

FrançoiseInternational Business Developer dans le secteur de la beauté et des cosmétiques et Directrice Générale d’Oligo Trading pendant 5 ans, Françoise Hernert a travaillé avec plus de 45 pays. Basée aujourd’hui au Vietnam, elle a dirigé une entreprise cambodgienne de 160 salariés locaux, distribuant 10 marques de produits cosmétiques au niveau national. Françoise est une référence du secteur des cosmétiques mais aussi du développement de business à l’international et du management interculturel. Je l’interroge sur les opportunités d’emploi au Cambodge.

Qu’en est-il du visa pour travailler au Cambodge ?

Françoise H. : Comparé aux autres pays d’Asie devenus très stricts, le Cambodge reste à ce jour, très accessible en termes d’immigration. On peut tout à fait arriver sans emploi et faire des recherches sur place. Un e-visa peut être acheté sur le site internet officiel du gouvernement.

Est-il intéressant de s’expatrier au Cambodge, à votre avis ?

Françoise H. : Le Cambodge est en forte croissance économique, tout particulièrement dans les secteurs de l’agriculture, la construction, le tourisme et l’industrie textile. De nombreuses entreprises étrangères, principalement asiatiques, viennent s’y implanter car le coût de la main d’oeuvre est très bas comparé aux autres pays développés et que de nombreux secteurs sont à développer. Elles arrivent de plus en plus nombreuses…

agriculture-1822444_640Côté vie sociale, le Cambodge n’est pas encore très développé. Contrairement au Vietnam, par exemple, les choix vestimentaires ou alimentaires peuvent être restreints selon les produits. Le système de santé et l’hygiène ne sont pas encore aux normes internationales et il est fréquent de devoir quitter le pays en cas de gros problème ou d’accident grave.

Ceci étant dit, le pays est magnifique, agréable à vivre et les cambodgiens sont très accueillants.

Est-il envisageable de trouver un emploi en contrat local ?

cambodia-3222519_640Françoise H. : Le taux de chômage au Cambodge est très bas mais la main d’oeuvre Cambodgienne n’a pas encore atteint les standards internationaux. De ce fait, il y a un réel besoin de main d’oeuvre qualifiée pour tout chef d’entreprise local ou étranger souhaitant développer son business. Malgré cela, les salaires restent assez bas (y compris pour les expats en contrat local), comparés à d’autres pays plus développés. C’est encore plus vrai quand l’entreprise est cambodgienne. C’est pourquoi, de plus en plus d’employés cambodgiens prennent des cours d’anglais. Ils souhaitent travailler dans des entreprises internationales. Dans certains secteurs comme la vente, le marketing ou la comptabilité, il faut obligatoirement parler le khmer car la majorité de la population ne parle pas du tout l’anglais. Cependant il est tout à fait possible d’obtenir un poste de direction quand les managers parlent l’anglais.

Donc les postes de direction sont à privilégier…

Françoise H. : Ce sont effectivement des postes de managers ou directeurs qui sont proposés, et ce, quels que soient les secteurs d’activités. Le salaire moyen d’un manager est de 1500$, salaire qui peut être plus élevé si la société est internationale ou si c’est un gros groupe local.

Comment conseillez-vous de s’y prendre ?

Françoise H. : Outres les sites connus comme Camhr.com qui sont les plus pourvus en offres d’emplois locales, il existe quelques cabinets de recrutements sur place, gérés par des expats qui peuvent avoir des offres pour les expats. Mais développer un réseau sur place, reste la meilleure option : un chef d’entreprise cambodgien embauchera rarement un expat (ou un employé khmer d’ailleurs) qui ne lui a pas été recommandé… surtout avec un salaire élevé et un poste à responsabilités.

Comment est-ce pour un occidental de travailler avec des Cambodgiens ?

quipe françoiseFrançoise H. : Après avoir dirigé la main d’oeuvre d’un pays développé, un occidental doit apprendre à être doublement patient. D’une part, du fait de la barrière de la langue et de l’autre, parce que les Cambodgiens ont un faible niveau de compétence. En contrepartie, l’enrichissement humain est énorme. Les occidentaux peuvent développer une grande capacité d’adaptation au changement et devenir « experts en résolution de problèmes »…  Mes 5 années passées au Cambodge furent une très belle expérience !

Interview réalisée par Diane Pinelli, avril 2018

En savoir plus sur Françoise Hernert et lire ses publications

Vous avez quelques questions ou souhaitez entrer en contact avec nous, c’est là

rings-684944_640Les liens utiles

Pour obtenir un e-visa cambodgien

Trouver tous les renseignements concernant le Cambodge sur le site de l’UFE

L’Ambassade du Cambodge à Paris

La Chambre de commerce et d’industrie du Cambodge