Recherche d’emploi à l’international : utile le CV vidéo ?

Avec la montée en puissance de la vidéo, les interrogations des candidats à l’emploi à l’international, sont nombreuses : comme outil de candidature, la vidéo est-elle indispensable ou superflue ? A quoi sert-elle exactement ? Comment faire quelque chose de vraiment utile en étant aussi concis ? L’exercice n’est-il pas risqué ? Qu’en pensent les DRH ?…

A quoi sert la vidéo dans un processus de recrutement ?

Je n’adhère pas vraiment aux discours des partisans de la vidéo disant que la vidéo sert à se démarquer. Chercher à se démarquer à tout prix, ne peut pas être le but ultime d’un candidat, à mon sens. La recherche d’emploi engage bien d’autres choses qui vont au-delà du marketing de soi. Et puis, la vidéo a bien d’autres arguments. Son atout majeur, à mon avis, est de rendre visible ce qui est invisible sur un CV. Et tout compte fait, on ne voit pas grand-chose sur un CV ! Ni votre personnalité, ni la façon dont vous vous exprimez, en français et dans une ou des langue(s) étrangère(s). Dans ce sens, la vidéo peut être vue comme un outil complémentaire du CV. Une vidéo n’est pas non plus, une lettre de motivation. Son contenu est encore différent. C’est donc dans un pitch que vous allez pouvoir montrer votre personnalité et vous exprimer. Dans un bon pitch de 2 minutes ! Là, les envies de vidéo prennent tout leur sens…

En vous cherchant une source d’inspiration, je me suis souvenue des excellentes vidéos des élèves de Grenoble INP et j’ai posé toutes vos questions à John Kenwright, ‎Project Manager and ICTL Instructor à Grenoble INP. Voici donc les objectifs et les façons de faire de Grenoble INP.

John Kenwright est à l’origine de i3CV. L’Interactive International Internet CV est une présentation multimédia qui complète le « CV papier » pour candidater à l’international. Les jeunes diplômés de l’Institut Polytechnique de Grenoble se présentent dans une courte vidéo, en anglais et éventuellement d’autres langues (avec sous-titrage en anglais). L’opération a débuté en 2010. Aujourd’hui, plus de 700 élèves ont bénéficié de ce service et plus de 200 vidéos ont été mises en ligne.

Quelles sont vos ambitions avec cette opération ?

J. Kenwright: A l’heure du web 2.0, le CV seul ne suffit pas et les étudiants en ont bien conscience. Pour les jeunes diplômés qui s’apprêtent à mettre le pied à l’étrier de l’international, ce programme permet d’abord un parcours d’introspection répondant à la question : « Quels sont mes atouts ? ». C’est pourquoi, nous avons créé un vrai parcours avec du coaching réalisé par des DRH, du coaching linguistique, une conférence sur l’emploi à l’international, un concours de CV (Ultimate CV*) et le tournage et le montage d’un CV vidéo. Les objectifs visés sont d’aider les étudiants à mieux communiquer sur le plan professionnel, préparer les entretiens d’embauche à venir et augmenter leurs chances lors des candidatures à l’international. Ce programme valorise également l’attractivité de notre école.

Quel est le niveau d’anglais requis pour les ingénieurs ?

J. Kenwright : B2 est le niveau requis. L’anglais est testé en externe.

Comment se déroule la préparation du CV vidéo ?

J. Kenwright: En dernière année, que ce soit pour l’international ou non, tous les étudiants bénéficient de coaching en recherche d’emploi. Ceux qui souhaitent rejoindre i3CV, bénéficient de coaching supplémentaire. Une préparation est insérée dans leur cours d’anglais, d’une part. Par ailleurs, ils vont préparer le pitch destiné à la vidéo avec un réseau de partenaires de notre école. Il s’agit d’un réseau de DRH ou d’anciens dirigeants. Ce pitch doit faire 1 minute 30 à 2 minutes au maximum. Il doit comporter des anecdotes et exprimer les ambitions de l’étudiant.

Ceci prêt, ils bénéficient d’un dernier coaching linguistique et professionnel puis la vidéo est tournée en une heure. Plusieurs versions sont réalisées et les étudiants choisissent la version qu’ils préfèrent.

Quel conseil donneriez-vous sur la préparation ?

J. Kenwright: La seule vraie question à se poser est : « Que vais-je dire qui va compléter mon CV ? »

Avez-vous des retours de DRH à l’international ?

J. Kenwright: 90% de la quinzaine de DRH européens sondés, pensent que c’est utile ! Ils regardent les vidéos pour 2 raisons : pour voir la personnalité du candidat et pour se faire une idée de leurs qualités linguistiques. Mais comment savoir la part exacte de la vidéo dans l’embauche du jeune diplômé ? La réponse à cette question n’est pas facile à obtenir…

Du côté des étudiants, nous effectuons 2 sondages par an. Les retours sont excellents à 90%.

Télécharger des exemples de vidéos

Je traiterai la question technique de la vidéo à faire soi-même dans un prochain article à venir très rapidement.

*Ultimate CV est un concours pour déterminer le CV le plus innovant. Le jury est composé d’une quinzaine de référents.

 

Publicités